Pathologies articulaires

Nouvelle approche expérimentale de la mobilité des os du bassin

Publié le 5 février 2020 par Rémi Carmé

Résultats objectivés par l’emploi d’une plateforme de baropodométrie électronique FUSYO

L’ostéopathie entre tradition et modernité
”Il est très important d’avoir une solide connaissance de la colonne vertébrale car de nombreuses affections sont causées par un déficit de cet organe. Il s’agit de légères déviations et non de grossiers déplacements.
La vertébrothérapie est une technique très ancienne et je tiens à remercier ceux qui l’ont découvert comme ceux qui me succèderont.”
Hippocrate, 2460 av. JC, père de la médecine moderne

L’ostéopathie : outil indispensable dans la correction et la prévention des lésions musculo-squelettiques ?

On connait l’impact des phénomènes de bascule frontale ou sagittale du bassin qui modifient l’inclinaison projetée du cotyle sur les clichés de face; mais la notion de rotation pelvienne est beaucoup moins bien explorée, surtout à cause des conditions standardisée pour la réalisation des clichés de bassin et de la charnière lombosacrée. La pratique de ces mêmes clichés en demandant au malade de se mettre dans sa position de confort apporte des renseignements extrêmement intéressants.

Déviations axiales des membres inférieurs. Du normal au pathologique. 12ème journée de la Pitié Salpétrière juin 2006.

Il est fréquent de rencontrer une avancée d’un hémi-bassin et donc un recul de l’hémi-bassin controlatéral ce que les posturologues qualifient du terme « d’iliaque antérieur »ou « d’iliaque postérieur ». Ce phénomène de vrillage du bassin est poussé à l’extrême dans le cas des scolioses intégrant la vertèbre pelvienne dans la déformation.

Nous voudrions insister à cette occasion sur trois points essentiels :

  • ”D’une part, l’interdépendance des articulations entre elles : de même que la position du rachis et du sacrum ont des conséquences sur la position du bassin et de la hanche; de même la position de celle ci peut être la cause d’anomalies axiales de membres inférieurs. Une déviation axiale du genou peut également avoir des conséquences au niveau de la cheville.
  • D’autre part, l’importance de l’analyse tridimensionnelle des déviations axiales: l’analyse doit tenir compte des trois composantes et en particulier de la composante ROTATOIRE. Daniel Goutallier et son école ont insisté en particulier sur l’importance de celle-ci dans la survenue de certaines gonarthroses.
  • Enfin, le traitement de ces déviations axiales: l’analyse des avantages et des inconvénients de chaque technique sera envisagée : ostéotomie tibiale ou fémorale, d’addiction ou de soustraction, ostéotomie plane oblique.“

Déviations axiales des membres inférieurs 12ème journée Pitié Salpétrière.

Influence du bloc lombo-pelvien sur l’orientation fonctionnelle des membres inférieurs

« Inégalité de longueur des membres inférieurs analysés par le système EOS : adaptation du patient au rallongement à droite en flessum de hanche associé à une modification des écarts varisants. Notez la position en iliaque antérieur droit qui augmente l’antéversion fonctionnelle du cotyle et dévie le secteur de mobilité de la hanche vers la rotation interne ».

Extrait du livre Déviations axiales des membres inférieurs (p.78)

Déviations axiales des membres inférieurs

Dégradations rotatoires des génu-varum

“Prendre en compte les désaxations frontales et les valeurs des torsions tibiales et des torsions fémorales pour comprendre l’origine des gonarthroses fémoro-tibiales et améliorer leur traitement par ostéotomie ou par prothèse semble être une nécessité. Mais on peut penser aussi qu’obtenir des cartilages résistants serait la meilleure voie pour diminuer le nombre des gonarthroses fémoro-tibiales.“

Ralentissement des déformations du genou sur la cheville

“Un bilan radio clinique peut :

  • Objectiver l’existence d’un trouble statique avec perte ou aggravation du valgus physiologique de l’arrière pied.
  • Analyser les possibilités d’adaptation par l’examen des mobilités des articulations sub-talienne et médio-talienne.“

Déviations axiales des membres inferieurs

Retentissement des déformations du genou sur la cheville.

 “L’absence d’adaptation potentielle expose à une dégradation fonctionnelle et doit être prise en compte dans une indication chirurgicale , inversement, la possibilité de correction d’un trouble statique par semelles orthopédiques adaptées peut non seulement modifier la tolérance mais également l’évolution d’une déformation du genou.“

Peut-on optimiser les performances sportives humaines ?

L’axe de rotation des iliaques avec le sacrum est postérieur au cotyle, obligeant celui-ci à monter ou descendre mécaniquement avec pour effet une jambe longue rotation interne ou une jambe courte rotation externe.

Ce phénomène est mesurable en utilisant une plateforme de baropodométrie électronique.

Les 3 empreintes présentées ici démontrent ce mécanisme.

AVANT LE TRAITEMENT 18H42

L’appui principal est sous le talon droit 67%

APRES LE TRAITEMENT (1er Test) 19H13

Premier test du ré-équilibrage des appuis

APRES LE TRAITEMENT (2e test) 19H24

Entre le début et la fin du traitement, il s’est écoulé 36 mn.

Premier test du ré-équilibrage des appuis

  •     La première avant le traitement ostéo.
  •     La seconde et la troisième après le traitement.

Les chiffres des cadrans et la position du centre de gravité parlent d’eux-mêmes. 

Premier effet : Ré-équilibrer le sacrum et lui restituer sa mobilité optimale

Le fait de réaliser ces examens sur une plateforme électronique de baropodométrie démontre :

  1. Qu’il y a un rééquilibrage de l’appui des quatre cadrans
  2. Que le centre de gravité du patient se rapproche de la normalité.
  3. Que l’équilibre droite gauche est amélioré.

Les membres inférieurs étant physiologiquement, et sans contrainte mécanique extérieure, incompressibles et inextensibles, on comprend facilement que le rééquilibrage des appuis plantaires se retrouve obligatoirement au niveau des hanches. La simple observation des repères anatomiques – épines iliaques antéro-supérieures et  malléoles internes des chevilles – avant et après le traitement, permet d’objectiver et de valider le traitement ostéopathique. Cette observation peut être effectuée en décubitus dorsal et/ou en position assise (en cas de déformation des membres inférieurs).

En se servant de l’exemple mécanique des études faites par l’hôpital de la Pitié Salpêtrière, on observe :

Que le « dévrillage » de l’articulation sacro-iliaque, qui a une forme de L (avec petit et grand bras, ouverte vers l’arrière) , induit une réorientation du sacrum dont la base tend à s’horizontaliser dans un plan frontal et sagittal avec pour premier effet, de normaliser la lordose lombaire, la cyphose dorsale et la lordose cervicale mais aussi l’inclinaison des vertèbres, ce que l’on retrouve dans les attitudes scoliotiques, mais aussi et surtout dans les scolioses idiopathiques quand se surajoute une composante rotatoire : «  phénomène de vrillage du bassin poussé à l’extrême dans les cas de scolioses intégrant la vertèbre pelvienne dans la déformation ».

Deuxième effet : impacts sur l’occiput et la ceinture scapulaire

Les deux iliaques normalisés, le sacrum et les courbures du rachis se rétablissent dans leurs positions physiologiques. La dure mère (inextensible par définition) s’insérant au niveau des deuxièmes trous sacrés dans sa partie caudale et sur le pourtour du grand trou occipital dans sa partie céphalique, normalise le couple sacrum occiput. Retrouvant l’ horizontalité de sa base, l’occiput rééquilibre  l’ensemble cou/épaule assurant ainsi une meilleure fonctionnalité de la ceinture scapulaire et des membres supérieurs.

Cette action a un impact direct sur toutes les pathologies du cou, des épaules, des coudes (pathologies de la coiffe des rotateurs, tennis Elbow…), du poignet et de la main (maladie de Quervain, du canal carpien…) également de la plupart des pathologies crâniennes (douleurs de tête, sinusite, migraines, vertiges de Ménière…).

Peut-on optimiser les performances sportives humaines ?

Cette mécanique lésionnelle a été objectivée par le Dr Adalbert Kapandji chirurgien orthopédique (Physiologie articulaire Ed Maloine) qui démontre que toute inclinaison du sacrum a un impact direct de la même importance sur la ceinture scapulo-humérale et sur les courbures vertébrales.

Exemple de résultats de l’ostéopathie en milieu sportif

 Suivi des basketteurs du SMUC durant 5 ans

  • 22 MATCHS EN 2015
  • 22 VICTOIRES EN 2015

Le monde sportif est un excellent  laboratoire pour observer les effets de différentes thérapeutiques.

Un exemple précis vient de l’AC Milan où officie J. P. Meerssman, chiropraticien.

 La chiropratique et l’ostéopathie ont en commun l’ambition de rééquilibrer, (entre autre), le système musculo-squelettique par des techniques propres à chaque discipline. Le résultat dans les deux cas, est une amélioration importante de la condition physique, avec comme paramètre mesurable la performance sportive.

Conclusion

Que penser d’une Formule 1 avec un châssis vrillé et des amortisseurs décalés ? Plus elle est puissante, plus le risque de dérapage et de sortie de route est élevé… Est-ce souhaitable dans le cadre d’une compétition ?

Les conclusions de cette étude permettent d’affirmer que toutes les articulations sont interdépendantes et que le sacrum en est la clé de voûte. Rééquilibrer le sacrum réorganise globalement l’ensemble du système musculo-squelettique : colonne vertébrale, membres supérieurs, membres inférieurs, crâne… parvenant à donner une dimension différente et à potentialiser tous  les autres gestes thérapeutiques.

L’humoriste Sempé (grand observateur des comportements humains) a bien compris l’inter- dépendance des différentes pièces ostéo-articulaires, ce que les ostéopathes et les chirurgiens orthopédiques de la Pitié Salpétrière ont observé depuis quelques années.

Le diagnostic  et la correction de ces troubles sont cependant différents si l’on observe de façon analytique la réalité mécanique du bassin et de ses rapports avec les membres inférieurs. C’est l’objet de cette étude.

« J’ai ressemelé vos chaussures, Elisabeth. Ce faisant, j’ai constaté que vous marchiez inconsidérément sur l’extérieur de votre talon droit, provoquant à la longue un déhanchement préjudiciable à vos vertèbres lombaires, déclenchant des migraines qui rejaillissent sur votre caractère (j’en sais quelque chose). J’ai donc rééquilibré votre chaussure ce qui je l’espère, permettra à notre relation de repartir sur de meilleures bases. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright 2015 Global Soft Therapy – Mentions légalesCrédits – Site propulsé par PUShAUNE