Stress & Migraines

« Comment vaincre la migraine ? »

Publié le 22 août 2016 par Jacques Estrade

21% des Français souffrent de migraines (chroniques et épisodiques). Le coût estimé est de 3 milliards d'Euros par an, 15 à 20 millions de jours de travail perdus. La souffrance, quant à elle, ne se chiffre pas ! Retour sur le forum organisé par la Provence, le 28 mai 2014, où les Dr Anne Donnet et Céline Mareau, spécialistes de la migraine et de la douleur ont ouvert le débat sur le sujet : "Comment vaincre la migraine ?"

Qu’est-ce que la migraine ?

Dr Donnet : Les critères de diagnostic sont les suivants :

  • faire des crises qui, non traitées, durent de 4 à 72 heures
  • des céphalées, plutôt unilatérales et pulsatives
  • aggravées avec l’activité physique (comme marcher, monter un escalier)
  • pouvant être accompagnées de nausées jusqu’au vomissement

Par définition, l’examen clinique neurologique systémique est totalement normal.

Dans 20 %, la migraine est souvent précédée d’une aura visuelle (migraine opthalmique). D’autres signes peuvent apparaître : fourmillement, troubles de l’élocution. Pour les patients, c’est une pathologie souvent difficile à vivre classée par l’OMS (Organisation mondiale de la Santé) dans le top 20 des maladies les plus invalidantes (dans le top 10 si l’on ne regarde que les femmes !)

La migraine ne doit pas être confondue avec les céphalées de tension (maux de tête bilatéraux, crises moins fortes et non aggravées par l’activité physique).

Quel est le coût des migraines ?

Dr Donnet : 20 % de la population souffrent de migraines pour un coût sociétal élevé :

  • 1 milliard d’Euros par an pour la forme épisodique
  • 2 milliards d’Euros pour la forme chronique
  • 15 à 20 millions de jours de travail perdus par an.

Quelle est la compréhension actuelle de la migraine ?

Dr Donnet : Il faut bien distinguer le cerveau migraineux sensible à certains facteurs déclenchant comme le stress, les émotions et la migraine ophtalmique qui est d’origine génétique (fait prouvé avec en 2010, le premier chromosome de la migraine hémiplégique isolé). Dans ce cas, le cerveau est génétiquement programmé, il est plus excitable un peu comme un cerveau épileptique.

Par ailleurs, en 2013, on a démontré que la zone du cerveau responsable activée lors du déclenchement des migraines était l’hypothalamus. Son rôle est de réguler les cycles du sommeil et hormonaux.

Quels sont les facteurs qui peuvent déclencher une migraine ?

Dr Donnet : Pour toute personne migraineuse, l’environnement est très important et tout changement en la matière (rythmes de sommeil, apparition des règles, modifications alimentaires, cycles hormonaux, émotions…) peut favoriser l’apparition d’une migraine.

Dr Mareau : Chez les enfants, le stress à l’école est un des facteurs les plus fréquents, ainsi que les contrariétés ou l’excitation. Une migraine survient très souvent après un goûter d’anniversaire. Toute modification du rythme de vie, les stimulis sensoriels (chaleur, jeux vidéos, lumière, bruits, odeurs, sports, …) peuvent aussi contribuer au déclenchement d’une migraine chez l’enfant.

Les signes prémonitoires sont une grande pâleur du visage.

Quels sont les traitements excitants à l’heure actuelle ?

Dr Mareau : Plus les enfants sont jeunes, plus les crises sont courtes (1h). Plus l’enfant grandit plus les crises se rapprochent de celles d’un adulte. Il existe deux types de traitement :

  • le traitement de crise dont le but est de calmer la douleur (repos + médicaments)
  • le traitement de fond lorsque le nombre de crises est fréquent avec un retentissement important. Les recommandations 2012 préconisent parmi les traitements non médicamenteux : la relaxation et l’auto-hyphnose pour apprendre à l’enfant à se détendre.

Un enfant migraineux ne fera pas forcément un adulte migraineux : pour 50 % d’entre eux, elles disparaissent d’elles-mêmes à l’âge adulte.

Dr Donnet : Pour les adultes, il existe aussi deux types de traitement, de fond et de crise. Parmi les traitements destinés aux crises aigus, le Triptan a révolutionné la vie de nombreux patients. Il agit directement sur la dilatation des vaisseaux et présente donc un risque vasculaire (une des raisons pour laquelle, il est interdit après 65 ans). Cependant, il faut savoir que pour 80 % des migraineux, elles se tarissent à partir de 50 ou 60 ans. Dernière chose sur le Triptan, il peut provoquer des phénomènes de rebonds (la douleur est reportée au lendemain ou surlendemain). Dans ce cas, mieux vaut l’arrêter au bout de 3 prises successives pour éviter d’entrer dans ce cercle vicieux.

Par ailleurs, tout ce qui peut jouer sur l’environnement (relaxation, hygiène de vie…) peut contribuer à améliorer la qualité de vie des personnes migraineuses.

Témoignages & questions du public

Addiction au triptan

« Migraineuse depuis plus de 10 ans, j’ai fait une véritable addiction au Triptan avec comme conséquences des idées suicidaires, des taux de gamma GT comme ceux d’un alcoolique. Je suis passée à l’homéopathie, associé au yoga et à la relaxation, je vois mes migraines diminuer. Un peu de citron pur et une grande dose de café, ça marche ! »

«  Le diabète  donne-t-il des migraines ? »

Dr Donnet : Non pas de lien.

«  Y a-t-il un rapport entre migraine et circulation du sang ? »

Dr Donnet : Pas du tout, même s’il y a peut-être des modifications quant aux calibres des vaisseaux au moment de la douleur. La circulation artérielle est la même pour un migraineux et un non migraineux.

« Est-ce que l’environnement (écran, portable) aujourd’hui ne serait pas migraineux ? »

Dr Donnet : Non, pas plus de migraineux hier qu’aujourd’hui.

Et l’ostéo, face aux migraines ?

« Libère les sinus veineux directement collés au sommet du crâne. En jouant sur la circulation sanguine, l’ostéopathie peut contribuer à diminuer la douleur.

Note : Les sinus veineux sont des canaux localisés dans un dédoublement d’une des enveloppes du cerveau, la dure-mère. La fonction de ces sinus est de drainer le sang veineux du cerveau vers les veines jugulaires internes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright 2015 Global Soft Therapy – Mentions légalesCrédits – Site propulsé par PUShAUNE