L’hiver… le temps de se «choux-chouter“ !

Publié le 23 novembre 2011 par Jacques Estrade

Entre le manque de soleil, le froid, la pluie et les maladies… L’hiver est une saison parfois difficile mais nécessaire où le repos et la réparation sont les maîtres mots. Bien se nourrir est donc vital…

Le calendrier chinois traditionnel est un calendrier lunaire : il se base sur les lunaisons et non sur le soleil. L’hiver pour la Médecine Traditionnelle Chinoise commence à partir du 15 novembre, et ceci est valable pour tout l’hémisphère nord.

D’une façon générale, la MTC conseille de consommer les fruits et légumes régionaux (voire nationaux) au moment de leur maturation naturelle.

C’est ainsi, qu’en novembre et décembre, il est “naturel“ de manger :

  • Fruits : châtaignes, coings, kiwis, noix, raisins, pommes, poires, kakis (gorgés de vitamine A, excellents pour la peau et les yeux)
  • Légumes : courge, céleri, betterave, blette, brocolis, carotte, choux, épinard, navet, oignon, panais, poireau, pomme de terre de conservation, radis rose, salade, topinambour, cardons, pommes de terre, radis noir, légumineuses de saison (haricots rouges et blancs)…

L’hiver… le temps des choux :

 

  • Tous peuvent se manger crus sauf les brocolis.
  • La cuisson à la vapeur douce (al dente) est conseillée pour préserver leur apport extrêmement riche et varié en nutriments (vitamines, sels minéraux, oligoéléments).
  • Et pour éviter les désagréments provoqués par les choux – flatulences, fermentation douloureuse…-, une mastication lente et ferme s’avère utile.

L’énergie du rein… l’énergie dominante en hiver

En Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), le rein est le dépositaire de l’énergie ancestrale. Le rein fournit l’énergie yin primordial pour le corps. Le yin du rein nourrit le yin du foie qui contrôle le yang du foie. Trop de yang dans le foie, “monte“ à la tête et génère toutes les pathologies psychiques et émotionnelles : dépression, excitation, colère, agressivité, troubles du sommeil, tristesse…

Dans la Phytothérapie chinoise, la fleur de saison est le chrysanthème thérapeutique. Boire des tisanes de cette fleur en hiver va permettre de tonifier l’énergie du rein et de la vessie, l’énergie dominante en cette saison et permettre d’éviter les pathologies psychiques et émotionnelles.

L’occurrence de ces pathologies peut aussi être attisée par le manque de soleil de cette époque de l’année. La baisse de luminosité débutée depuis le solstice d’été induit une diminution de l’hormone mélatonine, secrétée par la glande pinéale (épiphyse). La mélatonine influe sur tous les rythmes du corps, notamment éveil et sommeil. Manquer de cette hormone va jouer sur le caractère et l’humeur. Les risques de dépression sont donc plus fréquents en cette saison. Une étude réalisée dans des entreprises a confirmé que parmi les salariés travaillant en open space, ceux qui étaient plus proches des fenêtres et de la lumière du jour, étaient généralement plus toniques physiquement et plus réactifs psychiquement.

 

Comment pallier cette déficience de lumière ?

 

  • S’exposer 20 minutes par jour sous les rayons du soleil (sans crème de préférence !)… un excellent moyen aussi pour favoriser la fixation des vitamines C, D, A…
  • S’exposer entre 20 et 30 mn par jour sous les feux d’une lampe spéciale dotée d’une luminosité de 10 000 lux (Nature et Découvertes).

Du sel sous la langue

Dans la règle des 5 éléments, chacun possède une saveur particulière. Celle reliée au rein est le sel. La meilleure façon de donner cette information au niveau du rein est, le matin, avant toute alimentation, de mettre sous la langue soit un grain de gros sel ou une petite pincée de sel fin. Faire durer ce contact durant 2 minutes. Cette information renforce l’énergie du rein.

1 commentaire

  1. Ping : La prévention par la nutrition | Sport Entreprises et Bien-Être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright 2015 Global Soft Therapy – Mentions légalesCrédits – Site propulsé par PUShAUNE