L’espérance de vie « en bonne santé » baisse !

Publié le 31 mai 2013 par Jacques Estrade

Vivre vieux serait désormais synonyme de vivre plus longtemps... Malade. Les Troubles musculo-squelettiques seraient au premier rang des maladies qui contribueraient à augmenter nos années de vie en mauvaise santé. Est-ce une fatalité ?

Le revers de la médaille

L’espérance de vie en France a connu entre 2004 et 2011 une augmentation de près de deux ans pour les hommes comme pour les femmes. Désormais elle atteint une moyenne cumulée de 81,4 années.

Indéniablement la France est une nation qui sait mener ses citoyens jusqu’à un âge très avancé. Mais dans quel état ? Car l’espérance de vie en bonne santé amorcerait un déclin totalement inédit.

Pour tous ceux qui sont nés entre 1945 et 1964, le nombre d’années passées en mauvaise santé augmente. Chez les femmes, ces années représentent même 26 % de leur vie contre 23 % en 2004.

Expansion des incapacités

Pour suivre ce nouveau phénomène, les chercheurs ont créé un nouvel indicateur simple pour devenir la référence dans toute l’Europe : « l’Espérance de Vie Sans Incapacité » (EVSI) i.e. le solde des années que l’on est censé pourvoir passer sans être limité dans la pratique de ses activités quotidiennes (se déplacer, se nourrir, se vêtir..). Une seule question pour passer ce test : êtes-vous limité à cause d’un problème de santé depuis au moins 6 mois dans les activités que les gens font habituellement ?

Et que disent les dernières tendances de l’EVSI sur la situation française ? Tout simplement que le nombre d’années vécues avec des incapacités tend à augmenter et que l’espérance de vie sans incapacité, semble perdre du terrain. Ainsi un homme qui naît aujourd’hui vivra désormais plus de 16 ans avec des incapacités contre 15 pour un homme né en 2004. Du côté des femmes c’est pire, les incapacités entacheront 22 ans de leur vie contre 15,5 en 2004. Et ces années représenteront 26 % de leur vie contre 23% six ans plus tôt.

Les générations du babyboomer sont en moins bonne forme que leurs ainés. Faut-il y voir une atrophie des progrès médicaux ?

Quelles sont ces maladies qui troublent notre espérance de vie en bonne santé ?

Pour les hommes comme pour les femmes, les troubles musculo-squeletiques (arthrose) arrivent en haut de la liste des maladies qui provoquent des incapacités.

Viennent ensuite :

  • les maladies cardio-vasculaires (hypertension, insuffisance cardiaque, accident vasculaire cérébral…)
  • troubles respiratoires (asthme, BPCO, insuffisance respiratoire… qui affectent plus les hommes que les femmes.
  • Dépression et anxiété concernant une majorité de femmes
  • Sont aussi en augmentation les cas de maladies neurodégénératives (maladie d’Alzheimer).

Quels sont les facteurs incriminés ?

La baisse de l’espérance de vie en bonne santé serait-elle le prix à payer pour les grands bouleversements dans nos habitudes de vie ? Sédentarité, tabac, alcool, café, stress, déséquilibre alimentaire croissant, l’obésité concerne actuellement 15,5 % de la population.

En savoir plus

Lire le dossier spécial réalisé sur Sciences et Vie (Juin 2013)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright 2015 Global Soft Therapy – Mentions légalesCrédits – Site propulsé par PUShAUNE