La méditation : un moyen simple de passer à l’action

Publié le 11 octobre 2013 par Jacques Estrade

Plutôt que répéter chaque premier janvier, c'est décidé, "j'arrête de.." ou "j'essaie", faites ! Un moyen simple : la méditation. Augmenter la confiance en soi, trouver des solutions inventives face à ses problèmes de poids, de famille, avoir la bonne réponse au bon moment… telles sont certains des effets de la méditation sur le corps et l’esprit.

La méditation étudiée par des scientifiques

De nombreuses études de neurosciences menées depuis les années 1990, prouvent que l’esprit est capable de transformer littéralement notre cerveau, sa structure et son fonctionnement. L’utilisation de la méditation à des fins médicales remonte aux années 1970 impulsée par un scientifique américain, Jon Kabat-Zinn, docteur en biologie moléculaire. Sa première action fut de développer un programme nommé “réduction du stress à partir de la pleine conscience” s’appuyant sur la pratique de la méditation des moines bouddhistes. Les essais pratiqués ont montré que cette pratique prévenait les rechutes de la dépression, la douleur chronique, la gestion du stress ainsi que de nombreuses maladies liées aux troubles de l’humeur. Depuis les National Institute Health américains ont lancé une série d’études pour comprendre les mécanismes neuronaux et cognitifs sous tendant ses résultats. Et en France, un diplôme “Médecine, méditation et neurosciences“ a été créé à l’université de Strasbourg.

Quels sont les effets bénéfiques de la méditation ?

Cinq effets positifs ont été démontrés :

  • réduire la nervosité source de nombreux mots : stress, insomnie, maladies inflammatoires…
  • renforcer le système immunitaire
  • alléger les souffrances physiques et morales (migraines, mal de dos…)
  • diminuer les troubles de l’humeur et prévenir la dépression
  • renforcer le système cardio-vasculaire et faire baisser de la tension artérielle.

Que l’on soit sportif de haut niveau, femme-mère-épouse, cadre supérieur, futur candidat au bac… renforcer son mental, aborder avec calme et réactivité toutes les situations quotidiennes. La méditation permet le passage à l’acte. Au lieu de penser “j’essaie“, la méditation va apporter des solutions innovantes.

Comment ça marche ?

Lorsque vous méditez, votre cerveau va passer par quatre phases :

  • Vagabondage mental : des pensées, des émotions, des sensations circulent sans interruption
  • Prise de conscience du vagabondage : l’attention se porte sur tout ce qui traverse l’esprit sans vouloir contrôler, juste observer. Très souvent, une pensée, un bruit, distrait l’attention qui doit revenir à son observation initiale.
  • Déplacement de l’attention
  • Focalisation

Chacune de ses phases va activer quatre réseaux cérébraux différents comme a pu l’observer par IRM l’équipe Webdy Hasenkamp de l’université Emory (Atlanta) avec sur le long terme des bénéfices cognitifs dans notre vie quotidienne : une plus grande capacité à rester présent sans être distrait, une attention soutenue, une plus grande flexibilité face aux émotions négatives, une moyen pour changer ses habitudes et élaborer de nouvelles stratégies, une ouverture plus positive et sereine sur le monde.

Comment méditer ?

Certains disent qu’il ne faut mieux ne pas avoir d’objectif lorsqu’on commence à méditer. D’autres que vous pouvez être assis, couché, les yeux fermés ou ouverts…

L’essentiel de la méditation reste un entrainement de l’esprit. Cela s’apprend et demande une certaine discipline puisqu’il s’agit d’un entrainement dont le but est de libérer l’esprit des pensées obsédantes, stressantes ou nuisibles. L’objectif est de maintenir son attention sur le souffle, un son ou une partie du corps et de respirer sans se laisser distraire par le vagabondage de ses pensées.

Cela peut être très simple et se pratiquer en tout lieu. Une émotion forte, une nouvelle qui détruit vos projets, un dossier stressant au boulot… face à chacune de ses situations, vous avez deux solutions :

  • laisser l’émotion vous submerger, la colère prendre le dessus,
  • ou inspirer, expirer en vous concentrant sur les ressentis de votre corps
  • ou télécharger sur votre iPhone l’application Respirelax et remettre un peu de cohérence cardiaque en vous ! En définitive, l’application exige 5 minutes d’attention de votre part pour inspirer et respirer calmement. C’est tout. C’est ainsi que commence le début de la méditation dans votre vie… Prendre le temps de respirer face à des chocs forts, des pensées parasites et retrouver une juste proportion des problèmes !

Sur le site de Passeport santé, vous trouverez une série de méditations à réaliser : cohérence cardiaque, visualisation antidouleur, etc.

Petite incursion en Médecine traditionnelle chinoise

En médecine traditionnelle chinoise (MTC), les émotions perturbent le corps et peuvent devenir pathologiques. La colère aura un fort impact sur le foie, la peur sur le rein, la tristesse sur le poumon, les anxiétés sur la rate. La MTC n’a jamais fait de division entre le corps et l’esprit. La méditation prend ici tout son sens : en calmant les émotions, elle donne de la paix au corps. En MTC, le coeur a aussi une fonction spirituelle (Shen). Arriver à réguler son coeur, c’est arriver à réguler sa spiritualité. Il n’est pas possible d’avoir d’actions conscientes par le système nerveux qui fonctionne de deux façons : consciente et autonome (non contrôlable). Dans ce dernier, il y a deux systèmes sympathiques et parasympathiques.

Le système sympathique issu des racines nerveuses dorsales agit sur tous les organes, digestifs, respiratoires et cardiaques en accélérant leur métabolisme.

Le système parasympathique (crânien et sacré) diminue le métabolisme des organes précités.

Les seuls organes que l’on puisse contrôler dans le système autonome sont les poumons que l’on peut accélérer ou ralentir de façon consciente. Maîtriser sa respiration, diminuer l’amplitude et la profondeur des respirations va agir sur le coeur et ralentir naturellement la fréquence cardiaque qui, elle agit sur le système cardiovasculaire et spirituel.

Des études ont montré que le rythme cardiaque agit sur la longévité humaine.

En savoir plus

La MBSR (Mindfulness-BasedStressReduction) Réduction du Stress Basée sur la Pleine

La cohérence cardiaque expliquée par David Servan-SchreiberLes bienfaits de la méditation sur le cœur, l’hippocampe, l’amygdale, la matrice de la douleur…

Synchroniser les ondes cérébrales

Effets de la méditation à Long terme

Le blog de Matthieu Ricard

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright 2015 Global Soft Therapy – Mentions légalesCrédits – Site propulsé par PUShAUNE