Nutrition

Facteurs de croissance dans les produits laitiers

Publié le 5 février 2015 par Jacques Estrade

Dans une conférence donnée en 2012, au centre Ressource sur la thématique “un autre regard sur le cancer“, Henri Joyeux, professeur de cancérologie et de chirurgie digestive s’interroge sur la multiplication des cancers, en particulier cancer du sein et de la prostate, donc hormonaux dépendants, à un âge de plus en plus jeune. Face à cette situation, il s’est posé la question des facteurs de croissance dans les produits laitiers.

Extraites de sa conférence, voici présentées les premières conclusions de son étude :

1/ Lait maternel : un trésor pour le développement neuronal

Le lait maternel contient 7 facteurs de croissance essentiellement destinés à son système neuronal NGF (Nerve Growth Factor).

Le lait de vache en contient trois : IGF (Insulin Growth Factor), EGF (Epidermal Growth Factor), TGF (Transforming Growth Factor) et tous les trois ont pour vocation de faire grandir le veau. “En un an, il prend 350 Kg et reste toujours aussi bête !“ A l’heure actuelle en France, 63 % des femmes allaitent en général entre un et trois mois. L’idéal serait 6 mois. (NDLR : une étude sur l’impact de l’allaitement (suivi des enfants sur 25 ans) a montré que les enfants allaités durant 6 mois minimum ont pour la plupart réalisé des études supérieures avec facilité)

2/ Nature et concentrations dans le lait et les produits laitiers

Les Trois hormones de croissance contenues dans le lait IGF, EGF et TGF ont des formules chimiques parfaitement connues puisqu’on est capable de synthétiser en laboratoire des anti-facteurs de croissance (qui servent pour guérir le cancer). La rigidité moléculaire est rendue possible grâce aux ponts disulfures S-S. Ils donnent à chaque molécule sa force et son efficacité. Seule une chaleur forte et prolongée permet de les détruire pour rendre le facteur de croissance inefficace.

  • L’IGF = Insulin Growth Factor a 3 ponts S-S
  • L’EGF = Epidermal Growth Factor a 4 ponts S-S
  • Le TGF = Transforming Growth Factor a 9 ponts S-S

Si la stérilisation à Ultra Haute Température (UHT : 3 à 4 secondes à 130 ou 140°C) permet de détruire les germes, il ne détruit pas le facteur de croissance. Et même en concentration réduite, le facteur de croissance garde sa puissance d’action. Quant à la pasteurisation, elle n’a aucun effet sur les facteurs de croissance présents dans le lait. Nos grands-mères connaissaient le secret pour casser ces facteurs de croissance : faire bouillir le lait acheté chez le vacher !

Ces hormones de croissance ont plusieurs effets

  • d’inhiber l’apoptose (mort programmée et naturelle) de la cellule (IGF)
  • de contrôler l’activation des glandes salivaires (EGF)
  • de contrôler le système immunitaire et de stimuler l’apoptose des cellules chez l’homme sain.

Si ces hormones sont en trop grande quantité chez l’homme, elles risquent en cas de cancer de faciliter la multiplication des cellules cancéreuses. (Relation cancer de la prostate et produits laitiers)

3/ Biodisponibilité : que se passe-t-il quand je mange des facteurs de croissance ?

Le gluten, chez pratiquement la moitié de la population française crée une porosité intestinale et par conséquent laisse passer des produits qui ne devraient pas franchir cette barrière. Le lait inhibiteur de protéase augmente la biodisponibilité et facilite le passage des hormones de croissance dans le sang.

4/ Ce qu’il faut faire… changer ses habitudes alimentaires

  • éviter les produits laitiers sous toutes ses formes
  • mâcher les aliments, en particulier les légumes pour en extraire le calcium et faire fonctionner ses glandes salivaires.

Consulter le site du professeur Henri Joyeux et s’abonner à sa lettre d’information

Regarder la vidéo du Professeur Henri Joyeux sur le site de Vitacru – Article « le lait de vache un poison pour l’humain. »

7 commentaires

  1. Vilsalmon

    Merci pour cet article.

  2. Normand Marceau

    Article très intéressant. Est ce que les facteurs de croissance sont détruits dans le kéfir?

    • Jacques Estrade

      Il est possible que la fermentation qui est le principe de base du kéfir ou de la choucroute peut avoir un effet sur les hormones de croissance. (Le kéfir peut très bien se faire sans produit laitier).

  3. Caroline

    Les hormones de croissance ne sont-elles pas interdite en Europe ? C’est ce qui pose problème, mais cela ne s’applique qu’au pays en dehors de l’Union Européenne.

    • Jacques Estrade

      La législation actuelle en France autorise l’emploi d’hormones de croissance dans des cas très particuliers liés à certaines pathologies.
      Pour avoir cette connaissance, il faut se rapprocher des systèmes anti-dopages et de la médecine interne. N’étant pas Docteur en Médecine, je n’ai pas d’autre avis à ce sujet.
      En revanche, les hormones de croissance dans les produits laitiers sont une réalité absolue. Hormones de croissance qui dans le cas de certains cancers hormono-dépendants ont un effet aggravant de ces pathologies.

  4. BENAISSA

    es ce que le fait de chauffer le lait de vache jusqu’au ébullition, détruit les facteurs de croissance ou bien ça va seulement les amoindrir

  5. Clement

    Combien de temps faire bouillir le lait cru pour eliminer les facteurs de croissance et à quelle temperature ? Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright 2015 Global Soft Therapy – Mentions légalesCrédits – Site propulsé par PUShAUNE