Dire stop aux fuites urinaires

Publié le 5 janvier 2017 par Jacques Estrade

Après plusieurs accouchements ou des années de sport intensif, la mécanique du bassin peut avoir été endommagée et provoquer lors d’accès de fous rires, d’efforts, de toux ou d’éternuements, des fuites urinaires. Face à ces désagréments, comment agir ?

 

L’accouchement impose une mécanique traumatique au niveau du bassin, il en va de même pour certains sports qui, trop pratiqués, entrainent un affaissement au niveau du petit bassin et endommage la fonction urinaire et la capacité du corps à se retenir. La suite logique peut être un prolapsus (descente des organes génitaux) dû à l’affaissement du plancher du périnée.

 

Notion d’anatomie

Le muscle détrusor est situé dans la paroi interne de la vessie. Lorsqu’il est détendu, la vessie se remplit de manière passive. Sa contraction permet aux sphincters de se relâcher et de libérer l’urine stockée.

Le plancher pelvien ferme l’orifice inférieur du bassin. Le diaphragme pelvien est constitué d’un ensemble de muscles nommés l’élévateur de l’anus et le pubo-coccygien situés au niveau du bassin. Leur rôle est de maintenir les organes génitaux-urinaires en place et d’éviter l’affaissement du plancher pelvien lié à plusieurs raisons :

  • la gravité renforcée par la pesanteur des organes et viscères
  • la pression des muscles abdominaux et du diaphragme thoracique.

Les muscles du diaphragme pelvien supportent tout le poids des organes et des viscères abdominaux. Ils sont en relation directe avec le diaphragme thoracique. Durant l’inspiration, ce dernier exerce une pression qui pousse les viscères vers le bas. Si les muscles ont été affaiblis lors de l’accouchement, insuffisamment renforcés ou perturbés par le décalage du bassin provoquant une distorsion du plancher du périnée, ils ne seront pas capables de résister à cette poussée, provoquant l’affaissement de cette zone. D’où le risque de fuite urinaire.

La pratique intensive des abdominaux va augmenter la pression vers le bas et renforcer cet affaissement.

 

Les raisons de l’affaissement

 

  • l’accouchement : le passage de la tête de l’enfant peut provoquer des lésions traumatiques avec pour conséquence une distension du plancher du périnée. Cette distension sera majorée par le décalage des os du bassin durant la période de grossesse.
  • la pratique de sports exigeant de sauter fréquemment (baskets, volley…) : le poids des viscères va sur-solliciter les muscles du diaphragme pelvien entrainant un relâchement du plancher et un affaiblissement du sphincter urinaire.

Le traitement des fuites urinaires

Plusieurs modes de rééducation sont possibles :

  • l’emploi de sondes provoquant des contractions des muscles du périnée ;
  • réaliser des contractions volontaires des muscles du périnée ;

Il est conseillé pour les sportives d’éviter de pratiquer leur sport avec un bassin décalé qui risque d’accélérer cet affaissement.

Petite remarque :

Renforcer la tonicité de ce muscle va provoquer un resserrement du vagin qui, lors de l’acte sexuel, va amplifier les sensations des deux partenaires. C’est aussi l’assurance de retrouver après l’accouchement, une vie sexuelle aussi épanouissante qu’avant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright 2015 Global Soft Therapy – Mentions légalesCrédits – Site propulsé par PUShAUNE