Après un claquage, que faire ?

Publié le 23 avril 2018 par Jacques Estrade

"Après un claquage, optez pour le protocole “GREC“", c'est le titre d'un article paru dans la Provence du 9 avril 2018 et relatant les conseils du Docteur Hervé Collado, spécialiste en Médecine physique et de réadaptation. Des conseils utiles qui demandent toutefois de ne pas oublier de prendre en compte l'équilibre du système ostéo-articulaire pour une rééducation optimale et rapide.

L’auteur de l’article, le Docteur Hervé Collado, spécialiste en Médecine physique et de réadaptation, nous explique la vision de la médecine conventionnelle avec des protocoles définis depuis longtemps. La vision de ce médecin est très importante car il voit des centaines de patients depuis des années ce qui lui permet de parfaitement définir les lésions, dans ce cas précis des muscles ischio-jambiers. Ci-dessous, un extrait de l’article et de ses propos tenus face aux journalistes de la Provence.

« Grâce aux techniques modernes d’imagerie (échographie, IRM…) il est maintenant facile d’estimer la gravité de la déchirure ceci permettant de mettre en place un traitement adapté mais aussi d’estimer un temps d’indisponibilité et de repos sportif. Le traitement immédiat, réflexe bien connu des médecins du sport et des sportifs eux-mêmes consiste à instaurer le protocole GREC : Glace, Repos, Elévation (mettre sa jambe en hauteur), Compression (à l’aise d’un bandage).

Plus tard, et grâce à l’imagerie, les médecins du sport organiseront la prise en charge, à savoir, hormis évaluer la durée du repos, un protocole de rééducation. Celui débutera par des séances de physiothérapie, (ultrasons, laser, tecarthérapie, etc.) puis en fonction de la douleur se prolongera par des étirements doux afin de redonner au muscle une souplesse et une bonne longueur. Ce n’est qu’une fois le muscle indolore et souple, que devront commencer des séances de renforcement musculaire, en augmentant l’intensité au fil des séances.

Bien sûr, l’idéal est d’éviter la survenue de la blessure en agissant en amont par de la prévention : il est régulièrement conseillé avant un effort de s’échauffer et de s’hydrater. Malheureusement ceci n’est pas suffisant si vos muscles n’ont pas été préparés aux efforts que vous leur demandez. Ainsi il est prouvé qu’un programme de préparation musculaire adapté et personnalisé permettrait d’éviter la survenue de blessures. »

Si ces pratiques sont intéressantes à considérer, nous pouvons ajouter que le travail des muscles est une action totalement adéquate mais que ces muscles s’insèrent sur des os par les tendons. Alors si les os sont décalés les uns par rapport aux autres (inclinaison, rotation, latéro-flexion), les insertions et les muscles ne fonctionnent pas selon leur axe normal. Ces légères modifications provoquent des mises en tensions permanentes faisant le lit de toutes les lésions musculo-tendineuses.

Comment éviter le claquage ou le minimiser ses impacts ?

Selon les principes ostéopathiques, l’objectif est de corriger le système ostéo-articulaire dans son ensemble pour que les muscles fonctionnent à leur optimum et dans leurs axes. Si une blessure survient, elle sera d’autant moins grave que le système musculo-squelettique est équilibré par une correction primaire de ce système.

Les principes de correction énoncés – conformes à l’enseignement universitaire et appliqués selon ses règles par le système médical conventionnel – sont applicables lorsque les lésions sont constituées et se focalisent uniquement sur le muscle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright 2015 Global Soft Therapy – Mentions légalesCrédits – Site propulsé par PUShAUNE